Le Maître Japonais MORIHEI UESHIBA (1883-1969) est reconnu par tous comme le Maître fondateur de l’Aïkido.
Ayant pratiqué dans sa jeunesse la plupart des arts martiaux de l’époque, il avait marqué un grand interêt pour la pratique de l’Aïkibudo, alors enseigné par les descendants de la famille TEKEDA.
Son grand mérite fut, à partir de toutes ces techniques, de créer un art de synthèse, l’Aïkido, dans le but de rechercher à désarmer un adversaire et plutôt que de l’abattre, de neutraliser ses intentions agressives.

 

Littéralement, le terme Aïkido signifie :
: union, harmonie, coordination,
KI : énergie, puissance interne,
DO : la voie, l’étude, la recherche.
L‘Aïkido peut se traduire par l’étude et la recherche de la coordination mentale et physique de l’énergie.
C‘est ainsi une excellente discipline dont la pratique régulière conduit au parfait équilibre du corps et de l’esprit.